Siège social

La première étape pour le fondement d’une activité professionnelle est bel et bien le siège social, cela sous-entend l’emplacement ou l’adresse professionnelle de l’entreprise.

Plusieurs facteurs rentrent en considération pour aboutir à cela, et ce n’est pas une mince affaire car le choix n’est jamais facile et dépend de plusieurs facteurs déterminants permettant la création de l’activité et lui assurant la possibilité d’inscription au service fiscal et assurance.

Etre bien situé !

Le critère qui semblerait être le plus important est la localisation, se retrouver dans un espace visible, fréquenté, desservi set le mot d’ordre de tous les lanceurs d’entreprise, afin d’optimiser les chances de se faire connaitre et se faire repérer le plus vite possible par les clients pour une optimisation de l’efficacité du service.

Commodité !

Ce deuxième critère suit le premier cité et en fait partie en quelque sorte ; il est vrai qu’en général la commodité est liée au confort intérieur, bureaux spacieux, espace de rangement du matériel et documentation et espace pause-café, seulement aujourd’hui, cette notion inclue aussi certains facteurs extérieurs, à savoir, le garage pour pouvoir stationner étant employé ou bien pour les éventuels clients.

Autre facette, la proximité des administrations des services liés directement aux activités commerciales : banques, bureau de liaison et livraison, service fiscal pour ne citer que ceux-là.

Frais de location !

Le budget attribué à la location ne devrait être décidé qu’après avoir fait une solide étude de son projet et ses objectifs, car louer un espace moins couteux ne serait pas toujours « faire une bonne affaire »

Surtout que le siège social est relatif à l’activité, et souvent la visibilité revient chère. Cependant, le système fiscal assure un amortissement des frais pour permettre aux entreprises d’oser investir ; c’est bien cela, « oser investir » alors oser dépenser pour une bonne localisation !

Je suis là !

Ce que devrait penser dire chaque entreprise par son siège social : je suis là ! Qui veut dire, j’existe en tant qu’entité, j’ai une adresse, je suis identifiée, répertoriée ; cela me permet d’offrir mes services.

Mon expérience :

Il y a de cela 7 ans, j’ai entamé une activité libérale qui m’obligeait à avoir un siège social pour m’y installer. Au début, je faisais des visites des espaces proposés à la location sans avoir de critères précis (dimension, coût, position), cela m’a permis d’avoir une idée globale sur ce dont disposait le marché de l’immobilier des affaires et à partir de là, j’ai procédé par élimination, certains locaux étaient étroits, d’autres incommodes à l’activité projetée ; parfois la zone n’était pas desservie, ou n’était pas dotée de commodités technologiques et le budget à y allouer. Et en agissant ainsi, je suis finalement arrivée à sélectionner 2 à 3 produits que j’ai revisités afin de prendre une décision finale qui n’était pas facile étant donné que remplir tous les critères citer ci-dessus demande beaucoup de patience et de lucidité, et : vérifier tous les documents relatifs au local choisi, les conditions d’utilisation de l’espace, les installations élémentaires (électricité, eau, téléphone, internet) les accès et sorties, ascenseurs, escaliers, puisque tout cela devrait être contrôlé avant la signature ; alors faites attention !